Femmes et Lubrification vaginale


Dans le cadre de mon internat en médecine générale, je prépare une thèse sur les troubles de lubrification vaginale lors des rapports sexuels. Ce questionnaire s’adresse aux femmes âgées de 18 à 39 ans ayant eu des rapports sexuels et se restreint aux rapports désirés. Si vous n’êtes pas concernées, merci de ne pas le compléter.

Ce questionnaire étant anonyme, vous ne pourrez pas récupérer les informations données après l’avoir envoyé.

En aucune façon, il ne modi­fiera votre prise en charge par votre médecin et les réponses communiquées seront uniquement utilisées pour cette étude. Rendre ce questionnaire équivaut à votre consentement à participer à cette étude dans ces conditions.  

Remarque sur la protection de la vie privée
Ce questionnaire est anonyme.
L’enregistrement de vos réponses à ce questionnaire ne contient aucune information permettant de vous identifier, à moins que l’une des questions ne vous le demande explicitement. Si vous avez utilisé un code pour accéder à ce questionnaire, soyez assuré qu'aucune information concernant ce code ne peut être enregistrée avec vos réponses. Il est géré sur une base séparée où il sera uniquement indiqué que vous avez (ou non) finalisé ce questionnaire. Il n’existe pas de moyen pour faire correspondre votre code à vos réponses sur ce questionnaire.

1 Quel âge avez-vous ?
2 Quelle est votre catégorie socio-professionnelle ?
Agricultrice
Artisane, commerçante, chef d'entreprise
Cadre supérieure, profession intellectuelle
Employée
Ouvrière
Profession intermédiaire (institutrice, technicienne, contremaître, agent de maîtrise, religieuse)
Etudiante
Personne sans activité professionnelle
3 Quelle est votre situation relationnelle ?
Mariée, en union libre ou ayant un partenaire stable, sexuellement active sur l'année passée
Mariée, en union libre ou ayant un partenaire stable, non sexuellement active sur l'année passée
Je n'ai pas de partenaire stable, mais j'ai été sexuellement active sur l'année passée
Je n'ai pas de partenaire stable, et je n'ai pas été sexuellement active sur l'année passée
4 Pensez-vous que les médecins généralistes devraient aborder le sujet de la santé sexuelle de façon systématique ?    (plusieurs réponses possibles)
Oui, cela permettrait aux femmes qui en ont besoin d'en parler en confiance
Oui, c'est un aspect qui doit être traité comme tous les autres aspects de la santé
Oui, ce sujet devrait être plus facilement abordé dans la société
Non, ça ne concerne pas le médecin généraliste
Non, l'intimité ne concerne pas les médecins (gynécologie et autres spécialités comprises)
Autre :
 si vous souhaitez cocher "Autre", il faut écrire dans la case à droite prévue pour, même si vous ne mettez qu'un espace.
5 Lors de vos rapports sexuels, de quoi dépend majoritairement votre lubrification ?    (plusieurs réponses possibles)
Des préliminaires (temps et qualité)
De la relation avec le partenaire (intimité, émotions et sentiments...)
De l'excitation ressentie mentalement (désir...)
Des autres sensations d'excitation génitale (chaleur vaginale, augmentation du pouls...)
D'aucune de ces circonstances, j'ai toujours (ou souvent) des problèmes de lubrification
Autre :
 si vous souhaitez cocher "Autre", il faut écrire dans la case à droite prévue à cet effet, même si vous ne mettez qu'un espace.
6 Lors de vos rapports sexuels, avez-vous déjà été confrontée à une lubrifications insuffisante pour permettre un rapport "confortable" ?
Oui, et ce depuis le début de ma vie sexuelle
Oui, mais c'est apparu au cours de ma vie sexuelle
Non (la suite du questionnaire concerne les femmes ayant répondu oui à cette question. Merci infiniment de votre participation et d'envoyer le questionnaire en cliquant sur "Envoyer" en fin de page.
7 Si c'est arrivé au cours de la vie sexuelle ; à quel(s) événement(s) déclencheur(s) le reliez-vous ?      (plusieurs réponses répossibles)
La prise d'une contraception
Avoir eu un enfant
Trouble urinaire ou vaginal (infection, vaginisme...)
Le début ou la fin du cycle menstruel
Je ne sais pas
Autre :
 si vous souhaitez cocher "Autre", il faut écrire dans la barre à droite prévue à cet effet, même si vous ne mettez qu'un espace.
8 Cette insuffisance est-elle liée à une sécheresse vaginale quotidienne ?
Non, je ne la sens que lors des rapports intimes
Oui, j'en souffre de manière générale même en dehors des rapports (sensation de piqûre, de grattage, etc.)
9 Lors des rapports, à quelle fréquence approximative cette insuffisance de lubrification est-elle présente ?
A chaque rapport ou presque
Très souvent
Souvent
Parfois
Rarement
10 Concernant cette insuffisance de lubrification :     (plusieurs réponses possibles)
Elle gêne modérément les préliminaires
Elle rend douloureux les préliminaires
Elle gêne uniquement à l'intromission (début de la pénétration)
Elle gêne faiblement / modérément la pénétration
Elle rend douloureuse la pénétration (mais elle reste possible sans lubrifiant externe)
Elle empêche la pénétration sans aide d'un lubrifiant externe
11 Quels sentiments ce manque de lubrification entraine-t-il chez vous ?   (plusieurs réponses possibles)
Aucun sentiment négatif, ça ne me gêne pas
Je le vis comme une gêne légère
Je suis triste, j'ai l'impression de ne pas être comme les autres
Je le vis comme une honte ou une culpabilité
Je crains les prochains rapports
Autre :
 si vous souhaitez cocher "Autre", il faut écrire dans la case à droite prévue à cet effet, même si vous ne mettez qu'un espace.
12 Avez-vous déjà parlé de ce trouble à ... ?    (plusieurs réponses possibles)
Votre partenaire
Un(e) ami(e)
Un proche
Votre médecin généraliste
Votre gynécologue
Je n'en ai parlé à personne
13 Pour les femmes qui en ont déjà parlé à leur partenaire / un ami / un proche :  (plusieurs réponses possibles)
La personne était ouverte à la conversation
La personne m'a écoutée mais n'était pas ouverte à la conversation
Je me suis sentie à l'écart
Autre :
 si vous souhaitez cocher "Autre", il faut écrire dans la case à droite prévue à cet effet, même si vous ne mettez qu'un espace.
14 Si vous en avez déjà parlé à votre médecin généraliste, que vous a fait ressentir sa réponse ?
Des émotions positives (compassion, écoute, prise en compte...)
Des émotions négatives (honte, culpabilité, stigmatisation...)
Rien de particulier
Autre : 
 si vous souhaitez cocher "Autre", il faut écrire dans la case à droite prévue à cet effet, même si vous ne mettez qu'un espace.
15 Si vous n'en avez jamais parlé à votre médecin généraliste, aimeriez-vous qu'il aborde le sujet ?
Oui
C'est moi qui lui en parlerai quand je serai prête
Non, je ne veux pas en parler du tout
Je ne sais pas
16 Seriez-vous rebutée si le médecin généraliste était maladroit dans la manière de vous répondre ?
Oui, mais je préfèrerais quand même pouvoir en parler
Oui, et je préfèrerais ne pas en parler dans ce cas
Non, ça ne poserait pas de problème
Autre : 
 si vous souhaitez cocher "Autre", il faut écrire dans la case à droite prévue à cet effet, même si vous ne mettez qu'un espace.
17 Souhaiteriez-vous qu'il vous transmette des informations sur :        (plusieurs réponses possibles)
Le processus de lubrification (production, déclenchement, etc.)
La fréquence du trouble (% de femmes concernées)
Les traitements possibles
Les études en cours sur le sujet et sur ses traitements
Autre :
 si vous souhaitez cocher "Autre", il faut écrire dans la case à droite prévue à cet effet, même si vous ne mettez qu'un espace.
18 Selon vous, que pourraient vous apporter ces informations ?        (plusieurs réponses possibles)
Un sentiment de réconfort
Le sentiment d'être accompagnée, de ne plus être seule face à cette difficulté
Cela pourrait diminuer mon sentiment de honte et/ou de culpabilité
Rien, ça ne m'intéresse pas
Autre :
 si vous souhaitez cocher "Autre", il faut écrire dans la case à droite prévue à cet effet, même si vous ne mettez qu'un espace.
19 Lors de votre examen gynécologique, pensez-vous que proposer l'utilisation d'un miroir et d'explications vous aiderait ?
Oui, j'aurais le sentiment d'être prise en compte, de comprendre ou d'avoir le contrôle de mon corps
Non, ça ne m'apporterait rien
Non, je ne veux pas voir
20 Souhaiteriez-vous que le médecin généraliste propose une consultation de couple, ou avec votre partenaire ?
Oui, je souhaite en parler à mon partenaire d'abord puis pouvoir en parler ensemble avec le médecin
Oui, je n'arrive pas à en parler à mon partenaire, je souhaite que le médecin lui en parle directement
Non
Je ne sais pas, je n'ai pas de partenaire régulier
21 Souhaiteriez-vous qu'il vous adresse à un spécialiste (gynéco, sexologue ou autre) ?
Oui
Non
Je ne sais pas